113 265 visites 7 visiteurs

Paroles de Coach : Fabrice SONRIER - U19 : "Sans rigueur et discipline, il n’y a jamais de progression ..."

18 juin 2018 - 13:03

On apprend parfois quand on gagne mais on apprend surtout quand on perd. Certaines saisons peuvent parfois être difficile à l'image de celle des Espoirs U19 du Sporting et s'avèrent être pleins d'enseignements pour mieux rebondir. C'est ainsi que Fabrice SONRIER nous raconte sa saison auprès de la Catégorie U19 et nous parle de son avenir au sein du Club.

 Déjà expérimenté dans le domaine du coaching depuis plusieurs années, qu’est ce qui t’a finalement poussé à venir au SC Marly ?

Après quinze années passées à l’US Châtel St Germain où j’ai vécu de grands moments, j’ai souhaité découvrir autre chose, un nouvel environnement et sortir de mon cocon.

En avril 2016, Frédéric Chella responsable technique m’a contacté et m’a présenté le projet du SCM. Il m’a persuadé de venir alors qu’il était prévu que je signe ailleurs …

 

La Catégorie U19 reste certainement la plus délicate à coacher sur le foot à 11. Les joueurs sont en une période charnière de leur vie avec une idée bien en tête de leur avenir pour certains. Cependant à 18 ans, beaucoup se cherchent encore et les échéances personnelles s'accumulent (examen, permis, indépendance). Bref, beaucoup de choses de la vie courante qui rétrograde le football au second plan. Une vrai difficulté quand on est coach alors pourquoi avoir choisis d’entraîner cette catégorie plutôt qu’une autre ?

Je m’occupe de cette catégorie depuis longtemps. J’ai fini champion de DH (on avait refusé la montée en nationale pour des raisons budgétaires), champion de DHR, finaliste de la finale régionale de Gambardella, demi-finaliste de la coupe de Lorraine, champion en excellence et trois victoires de suite en finale de la coupe de Moselle U19… donc on ne peut pas dire que cette catégorie est toujours difficile. Je pense surtout que ça dépend de la génération de joueurs avec lesquels on a la chance de bosser.

 

Quel étaient les objectifs que tu avais fixé cette année à la catégorie ?

Au 01 juin dernier on avait seulement sept joueurs, je pense que beaucoup l’oublié ! J’ai donc dû «recruter» massivement des joueurs pour pouvoir aligner une équipe en championnat de DHR car dans le cas contraire on aurait perdu des gamins intéressants. L’objectif était de se maintenir, malheureusement on a échoué. Ça devait être une année d’apprentissage mais la mayonnaise n’a pas pris. Cela a été compliqué dans tous les paramètres.

 

Après une réelle effervescence en 2017 avec une montée et une très belle prestation à Clairefontaine, la catégorie U19 sera passée en 2018 de la lumière à la pénombre. Avec une dernière place en championnat et donc une descente en district pour la saison prochaine, on peut s'interroger sur le pourquoi d'un changement aussi radical ; surtout quand on voit les nombreuses qualités individuelles au sein du groupe. Que s'est-il passé ?

De la «génération» 2017,  il n’y a plus aucun joueurs…La saison dernière il y avait un groupe compétitif avec des jeunes qui avaient la culture de la gagne et de très grosses qualités tactiques et techniques. Ils sont passés séniors où ont arrêté le foot pour continuer leurs études. De plus, il y a deux ans il n’y avait pas de U17 donc il n’y a pas eu de ressource pour renforcer le groupe. Cette saison, avec Grégory, nous étions obligés de leurs apprendre les choses de la vie comme le simple fait d’arriver à l’heure, de prévenir en cas d’absence…. Les joueurs de maintenant sont persuadés qu’ils n’ont que des droits et aucun devoir. Beaucoup ne font plus les efforts et se croient tout simplement « fort ». Je n’ai pas cessé de leur répéter que sans rigueur et discipline, il n’y aura jamais de progression. Si certains ne changent pas dans leurs attitudes, ils seront en difficultés dans le sport mais aussi dans la vie professionnelle.

 

Malgré cet échec, quel est selon toi la grande réussite sur cette saison sur le plan sportif et au niveau de la progression technique du groupe ? Vois-tu du positif également sur le plan émotionnel pour les jeunes ?

Malgré une saison éprouvante, on a réussi à la finir sans faire un seul forfait…alors que si on regarder les groupes de DHR il y’en a énormément. On a même joué à 10 à Amnéville en tenant tout une mi-temps. Tout n’est pas négatif, j’avais aussi des gamins attachants.  Plusieurs m’ont remercié de leur avoir fait découvrir le niveau « Ligue » et pour la saison.

 

Ton meilleur souvenir cette saison ? Le pire ?

Le match aller contre Amnéville en championnat on fait 3/3, on prend un but dans les arrêts de jeu alors qu’on avait la balle du 4/2 quelques secondes avant, ce match est exactement le reflet de notre saison.

Le pire ? la trahison… je n’en dirais pas plus.

 

A titre personnel, tu auras connu de nombreuses satisfactions en tant que coach. Pour la première fois cette année, le bilan n'est pas celui attendu. Comme nous le rappelle un être sage, c'est aussi dans la défaite que l'on se construit. Quelle expérience tires-tu de cette saison finalement ?

Tout simplement de ne pas avoir lâché car j’y ai songé… mais on est resté soudé avec Grégory Grasse, mon adjoint, que je tiens à remercier car c’est une personne exceptionnelle, il me manque déjà… et mon délégué Jérôme Piot avec qui je débriefai souvent le dimanche soir… notre trio n’avait aucune faille. On apprend dans la difficulté, on se demande pourquoi la mayonnaise n’a pas pris et on corrige ses erreurs. Certaines, je ne les ferai plus…

 

Peux-tu nous donner en trois mots ce qui finalement aura caractérisé le groupe U19 ?

Inconstance  /  individualisme  / attachant

 

Certains membres de l'effectif ont choisis de poursuivre l'aventure au Sporting et entreront la saison prochaine dans la catégorie Seniors. Certains d'entre eux auront déjà pu bénéficier d'une expérience dans cette catégorie cette saison mais pas tous. Quel conseil aurais tu à donner à ses joueurs qui vont découvrir le "monde des grands" ?

Tout simplement de s’accrocher et d’apprendre au côté des joueurs d’expériences. Ils doivent être à l’écoute des conseils. Ils doivent franchir le cap "Séniors" car c’est un autre football notamment sur le plan athlétique.

 

Quel est ton avenir au sein du Sporting ? Ton rôle futur ? Tes objectifs pour la prochaine saison ? 

Je serais adjoint de Frédéric Chella pour l’équipe A et coordinateur sportif de tout le foot à onze dont les taches seront définies prochainement avec le président.

 

Le surnom donné à la catégorie était cette saison « les Espoirs du Sporting » en rapport avec la très belle saison 2016/2017. Sans tenir compte du résultat de cette année Penses-tu que ce surnom leur correspondait finalement ? Pourquoi ? 

Toi qui les connait le mieux finalement et à  titre personnel, quel surnom leur aurais-tu donné après avoir passé un an auprès d’eux ?

Ce surnom me semble approprié, il ne faut pas tout remettre en question pour une saison ratée où diaboliser ces jeunes. Certains vont garnir l’effectif senior et seront dans le groupe de l’équipe première. D’ailleurs, ils ont participé au dernier match pour une qualification au 2ème tour de la coupe de France.

 

Une dernière phrase qui selon toi définit le Sporting dans son ensemble et qui pourrait donner envie de nous rejoindre) ?

Un club qui se structure chaque jour à un peu plus. Et un appel aux Marliens qui jouent ailleurs ! Venez porter le maillot jaune et noir ! Le SCM est ambitieux !

Commentaires

LE PARTENAIRE DE LA SEMAINE

DEPUIS LE 31 MAI !

 

PROCHAINEMENT