104 112 visites 2 visiteurs

Espoirs U19 : Fabrice Sonrier "Avec la rigueur et le travail, on arrivera à s’en sortir"

15 février 2018 - 18:56

Les U19 du SC Marly sont actuellement dans une position délicate. Après 9 journées, les jaune et noir sont lanterne rouge de leur groupe, en DHR Lorraine. Un début de saison poussif marqué par un recrutement tardif et en masse. L'entraîneur de l'équipe, Fabrice Sonrier, salue la solidarité de ses joueurs dans cette épreuve. Objectif de la deuxième partie de saison : le maintien.

Ce jeudi, le site Actufoot s'est arrêté sur notre catégorie U19 en s'entretenant avec son coach Fabrice SONRIER. Voici son interview :

Vous êtes derniers avec 0 victoire au compteur, 3 nuls et 6 défaites. Comment expliquez-vous cette situation à mi-saison ?

En début de saison, le plus dur a été de pouvoir engager une équipe. L’année dernière, on avait une équipe U17, mais cela faisait deux ans qu’on n’en avait plus. Du coup, on n’avait pas beaucoup de U19 pour cette saison. Au 1er juin, on avait seulement 8 joueurs. On a du recruter en masse. Dès le mois d’avril, je suis allé assister aux matchs des U17 pour noter les noms des joueurs intéressants du club mais aussi des adversaires. 13 joueurs au total sont arrivés. Il faut du temps pour que la mayonnaise prenne, que les automatismes se créent, donc c’est compliqué. J’ai beaucoup de joueurs première année, qui découvrent le niveau ligue. Le club étant axé sur les jeunes, on m’a accordé huit mutations, c’est un privilège habituellement réservé à l’équipe séniors, donc je remercie mes dirigeants. L’équipe de qualité, mais on est naïf, on manque d’expérience. On a tenu en échec les grosses écuries comme Amnéville et Fameck, on a tenu contre Trémery en encaissant un but à la dernière minute, malheureusement. En plus du manque d’automatisme, on a aussi payé l’absence de gardien U19. Un U16 est venu dépanner, il a fait ce qu’il a pu. On devait gagner certains matchs, mais forcément, sur des grosses frappes, sans gardien U19, on ne pouvait rien faire. Depuis la reprise, les joueurs sont un peu affectés, mais ont conscience du challenge qui les attend. Ils ne sont pas abattus.

Quels ont été les points positifs ?

L’investissement de mes joueurs. Mon groupe a toujours été uni dans la difficulté pour essayer de s’en sortir. Personne n’a baissé les bras, personne n’a abandonné le navire. C’est super important pour rester dans le coup mentalement, pour rester concerné par le maintien.

Que faut-il améliorer pour relever la tête et espérer se maintenir ?

Je leur répète toujours, avec la rigueur et le travail, on arrivera à s’en sortir. Et ça, ils doivent en prendre conscience. On doit être plus assidu à l’entraînement. Ils faut faire plus d’efforts quand on n’a pas le ballon, dans le replacement défensif et la reconquête du ballon. On doit vaincre cette forme de nonchalance qu’on peut avoir par moment. On est capable de faire des gros efforts contre les grosses équipes, et on peut faire des non matchs contre les plus petits du championnat, il faut corriger cette suffisance.

Comment voyez-vous la deuxième partie de saison ?

Le président et le directeur technique, on a pour objectif de se maintenir. On va tout faire pour, on fait des sorties avec le groupe pour renforcer la cohésion. C’est un aussi un facteur important dans un groupe. En plus, on a une belle génération U17 qui va monter en U19 la saison prochaine, dont certains que j’ai déjà incorporé à certains matchs. Donc c’est important de se maintenir pour eux, et pour leur progression. On a recruté un gardien à la trève, ça va nous faire du bien. On commence aussi à incorporer des U17 pour préparer la saison prochaine. On reste sur trois victoires en amical, c’est bon pour la confiance juste avant la reprise du championnat. On va tout faire pour s’en sortir.

Commentaires

LE PARTENAIRE DE LA SEMAINE

DEPUIS LE 31 MAI !

 

PROCHAINEMENT